Les 34 propositions présentées par le ministre de l'Agriculture à l'issue des rencontres Animal et Société «font l'impasse sur les problèmes de bien-être animal qui sont inhérents aux systèmes d'élevage», a affirmé l'association Protection mondiale des animaux de ferme (PMAF), mercredi dans un communiqué.

Les propositions «concernant directement les animaux d'élevage ont été réduites comme peau de chagrin», estime-t-elle.

En revanche, la PMAF «salue la volonté de créer une commission nationale de suivi des rencontres Animal et Société. L'association est favorable à la poursuite du dialogue avec les acteurs du monde agricole».

Les rencontres Animal et Société «étaient pour nous porteuses de beaucoup d'espoir, mais force est de constater que la volonté de ménager la susceptibilité des organisations professionnelles a fait perdre à ces rencontres beaucoup de leur intérêt», conclut le directeur de la PMAF, Ghislain Zuccolo.

Consultez également ces articles :