À la tête d’une légumerie solidaire à Pernes-les-Fontaines, dans le Vaucluse, Solène Espitalié lutte pour une meilleure considération du revenu des agriculteurs et contre la discrimination sociale, le gaspillage alimentaire, la malnutrition. Bientôt quadra, ses cheveux longs tombent en cascade et ses yeux verts ont la couleur de l’espoir. En visionnaire, l’entrepreneuse construit pas à pas un système circulaire...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
20%

Vous avez parcouru 20% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !