En ce beau dimanche de janvier, Loïc Arnould a sillonné, dans le cadre de la « Traversée de Paris » (lire l’encadré), les grandes avenues de la capitale au volant d’un des plus beaux spécimens de sa collection de tracteurs, un Man B18A de 1956. Fils d’assureur de l’Aisne, Loïc passait, lorsqu’il était enfant, toutes ses vacances à la ferme de ses grands-parents et rêvait d&rsquo...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
20%

Vous avez parcouru 20% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !