Dans une ambiance survoltée, les députés ont adopté le projet de réforme des retraites mercredi, à 329 voix contre 233.

Après avoir voté la fin de la retraite à 60 ans, ils ont abordé un autre volet sensible de la réforme, le droit de pouvoir partir anticipativement à la retraite à cause de la pénibilité du travail.

Comme l'avait proposé Nicolas Sarkozy la semaine dernière, le seuil d'incapacité a été abaissé de 20 % à 10 % et le dispositif a été étendu aux agriculteurs. Pour en bénéficier, la preuve d'une exposition à « des facteurs de risques professionnels » devra être apportée et « l'aval d'une commission » sera nécessaire.