Stéphane Le Foll s'est félicité mardi de l'engagement de 15 Etats membres pour « soutenir un niveau de couplage des aides ambitieux ».

« La France et les 12 Etats membres suivants : Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Espagne, Finlande, Hongrie, Italie, Pologne, Portugal, République tchèque et Roumanie ont transmis ce jour une déclaration conjointe au secrétariat général du Conseil pour souligner que l'accord du Conseil sur la réforme de la Pac obtenu le 18 mars 2013 et en particulier l'augmentation des pourcentages de soutiens couplés de 5 % à 7 % et de 10 % à 12 % suivant les situations, est une première étape du processus de négociation », indique mardi un communiqué du ministère de l'Agriculture.

« Ces Etats membres, rejoints par la Slovénie et la Slovaquie, ont réaffirmé leur volonté d'une solution plus ambitieuse et fait part de leur soutien aux amendements du Parlement européen prévoyant la possibilité d'atteindre 15 % de paiements couplés pour tous les Etats membres et la possibilité d'un soutien supplémentaire de 3 % pour les cultures protéagineuses », poursuit le ministère.

Le communiqué indique que Stéphane Le Foll se félicite de cette avancée qu'il a qualifiée de « tournant historique en rupture avec la logique du découplage des aides qui prévaut depuis 1992 ». « Il a également fait part de son souhait de voir cette position défendue par la Présidence irlandaise pour rejoindre la position du Parlement sur ce sujet lors des trilogues à venir ».