La FGA-CFDT « souhaite rencontrer rapidement » Stéphane Le Foll afin de « lui porter les attentes » des quelque 1,5 million de salariés de l'agriculture, de l'agroalimentaire et des services à l'agriculture. Le syndicat réclame notamment l'inclusion d'un « volet social » dans la prochaine réforme de la Pac.

La Fédération générale agroalimentaire (FGA-CFDT) « salue la nomination de Stéphane Le Foll en tant que ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire. Elle voit, dans l'intitulé de ce ministère, la volonté d'un travail en filière pour consolider la compétitivité, développer des emplois de qualité, dans l'agriculture, l'agroalimentaire et la forêt », écrit-elle dans un communiqué du 23 mai 2012.

La FGA-CFDT « souhaite rencontrer rapidement le nouveau ministre pour lui porter les attentes des quelque 1,5 million de salariés de l'agriculture, de l'agroalimentaire et des services à l'agriculture qu'elle représente ».

La FGA-CFDT « met en avant 5 principales préoccupations :

- Inclure un volet social lors de la réforme de la Pac.

- Mettre en place des mesures structurelles afin de relever le défi de la compétitivité de nos secteurs pour développer l'emploi de qualité.

- Supprimer les exonérations de cotisations sociales spécifiques à l'agriculture concernant les saisonniers comme les CDI.

- Améliorer les conditions de travail et prendre en compte la pénibilité (prévention et réparation).

- Donner aux opérateurs publics de l'agriculture les moyens de leur fonctionnement. »