Lors d'une intervention (non publique) devant l'Assemblée permanente des chambres d'agriculture, le mercredi 25 mai 2011 à Paris, Dacian Ciolos a précisé ses vues sur le « verdissement » annoncé des paiements du premier pilier de la Pac.

Celui-ci devrait concerner les bandes enherbées, la rotation des cultures et les prairies permanentes, indique un porte-parole du commissaire. En revanche, une mesure relative au couvert végétal est écartée.

Le commissaire a également déclaré que les mécanismes de gestion des marchés (stockages public et privé, etc.) seront « maintenus et rendus plus flexibles » : déclenchement facilité, approche plus locale, nombre de produits concernés accru. La Commission entend également renforcer l'organisation des producteurs.

Bruxelles avait initié le débat sur « la Pac à l'horizon de 2020 » dans une communication du 18 novembre 2010.

Dacian Ciolos a par ailleurs annoncé, le lundi 23  mai 2011 à Bruxelles, devant le Conseil économique et social européen, qu'il allait « lancer dans les prochains jours un projet de développement des indications géographiques, d'une part, et de l'agriculture biologique, d'autre part. Des groupes de travail vont être lancés ».

B.Co.