Selon les premières estimations du Scees (service des statistiques du ministère de l'Agriculture) parues mardi, les rendements de l'orge et du colza d'hiver seraient en hausse par rapport à 2007.

Celui de la céréale à paille progresserait ainsi de 17% par rapport aux cinq dernières années pour s'établir à 67 q/ha, indique une note Agreste Conjoncture. Avec des surfaces également en hausse (+3% par rapport à 2007 et +5% par rapport à la moyenne quinquennale), la production de l'orge d'hiver gagne 21% comparé à l'an dernier, pour atteindre 8,3 Mt, soit 19% de plus que la moyenne quinquennale.

Le rendement du colza s'établirait lui à 32 q/ha et gagnerait 3 q/ha (+12%) par rapport à celui relativement bas de 2007 et remonterait au niveau du rendement moyen 2003-2007. En revanche, la sole enregistre une baisse marquée par rapport à 2007 (-8%) limitant ainsi la production à une progression de 2% pour s'établir à 4,8 Mt. Le rendement resterait stable dans le Centre, première région de production mais gagnerait 5 q/ha en Champagne-Ardenne et en Bourgogne.

La suppression de l'obligation des jachères en 2008, dont les surfaces baissent de 21% pour chuter à 1 million d'hectares, a profité essentiellement aux céréales, relate par ailleurs la note de conjoncture du Scees. Ainsi, la sole de céréales gagne 372.000 hectares par rapport à 2007, soit une estimation de 9,4 Mha, entraînant une hausse de 4% par rapport à 2007. Les surfaces en blé tendre, évaluées à 5 Mha, sont supérieures de 5% à celles récoltées en 2007 et de 6% à la moyenne quinquennale. La sole de blé dur est en retrait de 3% par rapport à 2007, mais dépasse de 5% la moyenne 2003-2007. Avec 331.000 hectares, la sole de triticale progresse légèrement (+2%) et atteint 3% de plus que la moyenne 2003-2007, alors que la sole d'avoine perd 3%.

Les surfaces de maïs grain sont estimées à 1,6 Mha, et progressent de 6% par rapport à 2007. Cependant, elles restent encore inférieures de 2% aux valeurs quinquennales. Elles augmentent dans toutes les régions, excepté la Lorraine. Pour le maïs fourrage, les surfaces en hausse de 4% par rapport aux surfaces récoltées pour l'ensilage en 2007, se situent 2% en dessous de la moyenne 2003-2007. La sole de sorgho, avec 47.000 hectares, perd 6% par rapport à 2007 et s'établit à 11% en dessous de la moyenne quinquennale. La baisse est de 4% dans le Midi-Pyrénées, qui cultive 41% des surfaces.

Avec 550.000 hectares, les surfaces de tournesol augmentent, quant à elles, de 6%. La hausse varie de 4 à 12% dans les quatre premières régions productrices. La sole de soja perd 25%, et accuse un retrait important par rapport à la moyenne 2003-2007 (-55%). Elle a été divisée par plus de trois en cinq ans.

La sole de pois protéagineux, estimée à 136.000 hectares, perd 17% par rapport à 2007. Elle se situe 53% en dessous de la moyenne quinquennale, et retrouve son niveau de 1984. Les surfaces sont en baisse dans presque toutes les régions productrices. Elles diminuent de 4% dans le Centre et 33% en Picardie. Après avoir été divisée par deux entre 2007 et 2005, la sole de féverole augmente de 10% en 2008, mais reste encore inférieure d'un quart à la moyenne quinquennale. Avec 353.000 hectares, les surfaces de betteraves baissent de 10% par rapport à 2007.

La sole de pommes de terre de féculerie diminue de 6%, et celle de pommes de terre de conservation de 1% pour descendre à 106.000 hectares.

I.E.