En Paca, région qui représente 24 % de la production nationale, la récolte serait même la plus faible jamais enregistrée depuis 18 ans. Les causes varient en fonction des régions de production : gel, précipitations pendant la floraison, chute physiologique, diminution des surfaces… Mais les conséquences de la sécheresse et de la canicule sur les calibres semblent être les premiers facteurs.

Seules les Régions Auvergne-Rhône-Alpes et Centre-Val de Loire paraissent tirer leur épingle du jeu (–1 % et +4 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années) ,selon les estimations du ministère de l’Agriculture publiées le 13 novembre 2018, après une récolte en 2017 très réduite.

Des prix en hausse

Heureusement pour les producteurs, la diminution des rendements sera peut-être compensée par la hausse des prix puisque le cours de la pomme en octobre est supérieur de 13 % à la moyenne des cinq dernières années.

R.H.