Le Copa-Cogeca exprime sa « déception vis-à-vis de l'absence de progrès réalisés dans le cadre des négociations sur le changement climatique à Varsovie ».

« Les ambitions du Sommet ont été diluées et il n'y a eu que très peu de progrès réalisés. Voilà encore une occasion perdue. L'on ne prévoit que peu d'avancées en vue de la conférence des parties de l'UNFCCC (1) de l'année prochaine à Lima (COP20), mais plutôt en vue de la COP21 à Paris, où un accord international sur le changement climatique devrait être signé en remplacement du protocole de Kyoto », commente le Copa-Cogeca dans un communiqué du 25 novembre 2013.

« La demande alimentaire mondiale devrait augmenter de 60 % d'ici à 2050. Pourtant, le changement climatique a un effet toujours plus dévastateur sur les activités des agriculteurs, plus que sur tout autre secteur de l'économie, notamment en raison des inondations et de la sécheresse. Cela fait obstacle à leur capacité d'adaptation. La demande croissante de denrées alimentaires, d'aliments pour animaux ainsi que de matières premières et d'énergie, la crise économique et financière et le chômage qui en résulte, combinés au changement climatique et à une volatilité croissante sur les marchés, exercent une pression toujours plus marquée sur les secteurs agricole et sylvicole. La sécurité alimentaire ne peut plus être considérée comme acquise. Dans ce contexte, le maintien et le renforcement de la production de denrées alimentaires devront constituer une priorité politique pour les gouvernements du monde entier. L'agriculture et la sylviculture font également partie de la solution, via le rôle positif qu'elles jouent dans la lutte contre le changement climatique, en favorisant par exemple une bio-économie à faible intensité de carbone. »

« Le Copa-Cogeca appelle donc les négociateurs à s'accorder sur un programme de travail pour l'agriculture basé sur des preuves scientifiques, en vue des discussions concernant l'inclusion de l'agriculture dans un futur cadre. Une fois cette étape franchie, ce cadre ouvrira la voie à une solution réalisable pour l'agriculture dans le contexte des négociations », conclut le communiqué.

_____

(1) L'UNFCCC est la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques. Voir l'historique.