Les populations légales des 36.680 communes françaises ont été authentifiées par le décret n° 2011-1994 du 27 décembre 2011. Les populations légales sont actualisées tous les ans.

Au 1er janvier 2009, la France comptait 64,3 millions d'habitants, rappelle l'Insee, dans un communiqué du 29 décembre.

La moitié des communes comptent moins de 426 habitants. En moyenne, il y a 1.750 habitants par commune en France contre 4.100 dans l'Europe des 27.

Les trois quarts des communes ont moins de 1.000 habitants, mais elles n'abritent que 15 % de la population. A l'autre extrémité, les 200 plus grandes communes du pays en concentrent à elles seules plus du quart.

Une commune sur trois a une population inférieure à 250 habitants. Mais il existe de fortes différences entre les régions françaises. Dans les Régions Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Midi-Pyrénées et Corse, plus de la moitié des communes ont moins de 250 habitants. Les communes sont également plutôt petites en Picardie, en Bourgogne et en Basse-Normandie. Inversement, les toutes petites communes représentent moins de 10 % des communes de l'Île-de-France, de la Bretagne, des Pays de la Loire, de l'Alsace et des DOM.

Les régions de métropole où la taille moyenne des communes est la plus élevée sont l'Île-de-France (9.000 habitants) et Paca (5.000), suivies du Nord-Pas-de-Calais (2.600), de la Bretagne et des Pays de la Loire.

Depuis le recensement de 1999, la France a gagné 4,2 millions d'habitants, soit une croissance de 7 % en dix ans. Trois communes sur quatre comptent plus d'habitants en 2009 qu'en 1999.

En métropole, ce sont les régions du sud et de l'ouest de la France qui ont le plus progressé. Les régions ayant connu les rythmes de croissance les plus élevés ont été le Languedoc-Roussillon (+14 %) et le Midi-Pyrénées (+12 %), ainsi que la Guyane et la Réunion.

C'est parmi les communes de 500 à 999 habitants que la croissance est la plus fréquente : 84 % des communes de cette taille gagnent de la population, contre seulement 66 % des très petites communes (moins de 250 habitants).

Les communes de 10.000 habitants et plus croissent moins vite que la moyenne (+4 % en 10 ans contre +7 % sur l'ensemble des communes). Avec un gain de 9 % de population en moyenne, les communes de 1.000 à 9.999 habitants expliquent à elles seules près de la moitié de la croissance démographique, alors qu'elles abritent un tiers de la population vivant en France.