Dans un communiqué diffusé le 31 août, France Nature Environnement annonce sa participation à l’Appel du Sol, sorte de « mégapétition » ouverte jusqu’au 11 septembre, visant à interpeller la Commission européenne afin de l’obliger à examiner la question de la rédaction d’une directive-cadre sur les sols.

« Reconnaître le sol comme une ressource à protéger »

L’association explique ainsi que l’activité humaine malmène les sols comme : l’étalement urbain et l’artificialisation des terres, les anciennes industries laissant des sols potentiellement pollués derrière elles, mais également l’« agriculture intensive qui appauvrit les ressources de la terre », selon FNE.

« Obtenir une directive sur les sols, c’est d’une part reconnaître le sol comme une ressource à protéger, mais également encadrer davantage ce genre de pratiques », explique France Nature Environnement.

À ce sujet, le ministre de la Transition écologique expliquait mardi 29 août, qu’il avait rencontré le vice-président de la Commission européenne pour « plaider en faveur d’une directive sur la protection des sols ». Pour Nicolas Hulot, « il faut mettre un frein à la disparition des terres agricoles ; et pour celles qui restent, il faut les protéger ».

M.S.