Cette brigade d’action contre les corvidés (Bacc) a été créée le 23 mai 2019. Cette décision fait suite aux nombreuses remontées du terrain, concernant les dommages que font subir les corvidés aux semis de maïs, entre autres. Elle pour but de facilité la régulation des corvidés en mettant en relation agriculteur et chasseur via un site internet (www.bacc87.fr).

Les agriculteurs sont invités à remplir un formulaire sur le site et reçoivent une liste de chasseurs à contacter. Il ne le reste plus qu’à faire signer une autorisation de tir en mairie et à accueillir les chasseurs sur la parcelle concernée, détaille Jessica Bosselut du service de la communication de la chambre d’agriculture.

« La hotline est saturée »

Une ligne téléphonique a été mise en place au 06 12 69 31 30 le lundi 3 juin 2019 afin d’accompagner les demandes. Ces dernières sont tellement nombreuses que le numéro est par moment saturé, affirme Jessica Bosselut.

Les chasseurs peuvent aussi s’inscrire sur le site de la Bacc pour proposer leur service aux agriculteurs. Les prélèvements réalisés doivent être authentifiés par les deux parties. Il revient aux chasseurs d’enterrer les oiseaux abattus. En guise de remboursement des frais, le chasseur recevra trois cartouches par oiseau tué précise le site internet.

R.H.
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza toujours dans le vert avant un rapport américain

Les prix du colza poursuivaient mercredi 12 mai 2021 après-midi leur progression, dans un contexte toujours tendu pour cette culture en France et pour les huiles en général, à quelques heures de la publication d’un rapport mensuel du ministère américain de l’Agriculture.