L'indice FAO des prix alimentaires s'est établi à 216 points en octobre, soit en baisse de 4 % par rapport à septembre. Les prix restent néanmoins généralement plus élevés que l'an dernier, et très volatils, a souligné, jeudi, la FAO. 

Le recul des prix alimentaires s'explique par les fortes baisses des cours internationaux des céréales, des huiles, du sucre et des produits laitiers. Les prix de la viande ont accusé la plus faible baisse. Toutefois, les prix agricoles relevés en octobre 2011 restent supérieurs de quelque 5 % en moyenne à ceux d'octobre 2010.

« Les perspectives d'amélioration de l'offre pour un certain nombre de denrées et la conjoncture économique mondiale incertaine ont poussé à la baisse les cours internationaux, même si ce recul a été compensé, dans une certaine mesure, par une forte demande des pays émergents qui continuent à bénéficier d'une croissance économique soutenue », observe la FAO dans un communiqué.