Le groupe laitier Bel a rejeté, vendredi, l'ultimatum fixé au 12 août par les éleveurs pour une reprise des négociations sur les prix du lait, tandis que ces derniers poursuivent leurs manifestations de mécontentement dans plusieurs régions de France.

« L'ultimatum du 12 août n'est pas une échéance pour le groupe Bel », a affirmé le porte-parole de la société. Ce dernier s'est dit « très surpris par ce mouvement » car, a-t-il ajouté, « nous n'avons pas du tout ce type de relations avec nos producteurs ».

Le groupe a envoyé un courrier en juillet dans lequel il a convié les producteurs à des réunions en septembre pour « travailler sur les prix du 2ème semestre mais aussi pour l'année 2011 », a précisé le responsable.

« Le 12 août n'est pas du tout le cadre de notre réflexion et le cadre d'une relation de travail avec nos producteurs», a indiqué le porte-parole.

Les producteurs de la FNSEA, des Jeunes Agriculteurs (JA) et de la FNPL ont appelé les industriels et les coopératives à négocier sur le prix du lait du troisième trimestre d'ici au 12 août.

En attendant la fin de l'ultimatum, ces derniers ont annoncé « généraliser la campagne de stickage », consistant à apposer des autocollants sur des produits laitiers fabriqués par des industriels qui n'appliquent pas l'augmentation des prix du lait, pour inciter les consommateurs à les boycotter.

Ces opérations, qui visent les produits des trois principaux groupes laitiers (Lactalis, Bongrain et Bel), se sont poursuivies vendredi, samedi et dimanche dans plusieurs régions françaises, notamment en Côte d'Or (Dijon) et l'Isère à l'appel de la FNSEA, des JA et de la FNPL.

Les actions devaient se poursuivre lundi en Côte d'Or, dans l'Aveyron, le Lot-et-Garonne, la Manche, le Doubs et le Jura. La région Rhône-Alpes a lancé quant à elle un appel au déréférencement aux GMS de la région alors que l'opération de stickage est lancée jusqu'au 12 août.

Lire également:

Prix du lait : Les producteurs mobilisés dans beaucoup de régions (6 août 2010)

Prix du lait : Henri Brichart lance un appel aux acteurs de la filière (6 août 2010)