Des producteurs de salades ont exprimé leur mécontentement en déversant des légumes devant la sous-préfecture de Marmande (Lot-et-Garonne) ce 8 juillet, indique mercredi le Modef dans un communiqué. Ils répondaient à l'appel du syndicat pour dénoncer les distorsions de concurrences et les politiques des GMS (1) qui ne leur permettent plus d'être rentables.

Le Modef indique que « sous la pression de la grande distribution et des importations, les producteurs vendent la salade à 10 centimes d'euros alors qu'il en faudrait 30 ou 40 centimes ».

En rappelant que la France est importatrice nette de salade, le Modef propose plusieurs solutions au gouvernement dont « la mise en place du coefficient multiplicateur » mais également de « mettre en demeure la grande distribution de privilégier la production nationale à un prix rémunérateur ».

Plusieurs manifestations sont prévues en France cet été avant un rassemblement à Paris à la mi-août, ajoute le syndicat.

_____ 

(1) Grandes et moyennes surfaces.