Les prix à la production des produits agricoles ont augmenté de 0,9 % en novembre 2012 par rapport à octobre (+14 % sur un an), indique jeudi l'Insee dans sa lettre de conjoncture sur les indices des prix agricoles.

Le prix des céréales a augmenté en novembre (+3,4 %), atteignant son niveau le plus haut depuis cinq ans. Cette dernière hausse fait suite aux récentes estimations de baisses sensibles des récoltes mondiales de blé et de maïs cette saison.

Le prix des oléagineux s'est maintenu ce mois-ci (-0,3 %), à un niveau élevé. La récolte mondiale de colza est aussi estimée en légère baisse cette saison.

En novembre, le prix de la pomme de terre a doublé par rapport à la même période de l'année dernière (+116,3 %), du fait de la faiblesse de l'offre en Europe du Nord.

Le prix des vins a augmenté en novembre (+1,8 %) pour les vins avec ou sans IG (indication géographique).

Le prix des fruits frais a fortement augmenté en glissement annuel (+34,9 %). Les prix de la pomme et de la poire ont augmenté respectivement de 47 % et de 40 %, en raison d'une forte baisse de la production à l'échelle de l'Europe.

Le prix des légumes frais a augmenté en glissement annuel (+12,5 %).

Le prix des animaux a diminué en novembre (-1 %) en données corrigées des variations saisonnières. Le prix du porc a baissé sensiblement, du fait de la concurrence nord-américaine qui pèse sur les exportations européennes à destination des pays tiers.

Le prix des oeufs est reparti à la hausse (+46,8 % sur an, plus d'un doublement en deux ans), du fait du retard de mise en conformité aux nouvelles normes sanitaires dans certains pays voisins. Le prix répercute également le coût des investissements consentis et l'augmentation du prix des consommations intermédiaires (céréales).