Les prix de production des produits agricoles ont légèrement diminué en décembre 2012 par rapport à novembre (-0,6 %), tout en se maintenant à la hausse sur un an (+14,1 %).

Le prix des céréales a baissé de 3,2 % en décembre, à la suite de ventes massives émanant de différents opérateurs souhaitant bénéficier des actuels niveaux de prix, a indiqué l'Insee jeudi dans sa note mensuelle sur l'indice des prix agricoles.

Le prix des oléagineux a peu évolué sur le dernier mois de 2012 (-0,4 %), se maintenant à un niveau élevé, alors que la récolte mondiale de colza est en baisse.

En décembre, le prix de la pomme de terre a doublé par rapport à la même période de l'année dernière (+119,8 %), du fait de la faiblesse de l'offre en Europe du Nord, indique l'Insee.

Le prix des fruits frais a fortement augmenté en glissement annuel (+39,5 %) en raison d'une forte baisse de la production à l'échelle de l'Europe (+56 % en moyenne pour les pommes, et +47 % pour les poires).

Le prix des légumes frais a augmenté de près de 22 % en glissement annuel.

Celui des animaux en données corrigées des variations saisonnières a diminué de près de 1 % en décembre.

Le prix du porc (-5,5 %) s'est replié pour le deuxième mois consécutif devant la concurrence nord-américaine qui a continué de peser sur les exportations européennes en début de mois. Par ailleurs, la demande intérieure est restée atone, précise l'Insee.

Le prix des oeufs a de nouveau augmenté en décembre (+5,4 %), répercutant le coût des investissements consentis dans certains pays européens pour rattraper le retard de mise en conformité aux nouvelles normes sanitaires et le recul de l'offre européenne. L'augmentation du prix des consommations intermédiaires (céréales) a également joué sur l'augmentation du prix des oeufs.