Les prix agricoles ont reculé de 5,4 % en douze mois au 31 décembre 2013, principalement sous l'effet de la baisse des céréales et des fruits et légumes, a indiqué l'Insee le 31 janvier 2014.

Sur l'année, la variation des prix des céréales a atteint -22,4 % (dont -20 % pour le blé et -29,4 % pour le maïs) et -23 % pour les oléagineux. Les prix des fruits frais ont baissé de 16 % et ceux des légumes de 4 %, soit une baisse moyenne de 9,1 % des prix moyens du secteur.

Les productions animales ont vu leurs prix moyens progresser de 2,5 %, dont 17,4 % pour le lait de vache (qui partait de très bas) et 9 % pour les ovins. Mais la situation est très contrastée puisque les prix des gros bovins perdent 2 % et ceux de la volaille 5 %, voire même 28,6 % pour les oeufs qui avaient flambé en 2012 en raison de la mise aux normes de nombreux élevages contraints de fermer temporairement.

Simultanément, les prix des engrais et des aliments pour animaux ont reculé nettement, de plus de 10 % sur un an, note l'Institut national des statistiques.

Les prix agricoles sont restés globalement stables (+0,1 %) en décembre 2013 par rapport au mois précédent. Une très légère hausse des céréales (+0,8 %) a été enregistrée, soutenue par les exportations vers le bassin méditerranéen et l'Europe du Nord.