En juin, les prix de production des produits agricoles baissent de 1,1 % par rapport à mai ; sur un an, ils décroissent de 5,0 %, a indiqué l'Insee jeudi dans une note « Informations rapides ».

Le prix des céréales affiche en juin une baisse de près de 9 % sur un trimestre (-13 % sur un an), toujours sous l'effet de disponibilités abondantes.

Le prix des oléagineux diminue en juin (-4,8 %), en raison d'une bonne récolte qui s'annonce dans l'ensemble de l' Europe.

Le prix de l'ensemble des vins augmente de 15 % sur un an (+22,9 % pour les vins d'appellation), sous l'effet de faibles récoltes depuis deux ans.

Le prix de la pomme de terre chute par rapport à l'année dernière (-48,5 %). Il s'agit d'un retour à la normale : l'avant-dernière récolte en 2012 avait été très faible en Europe du Nord-Ouest.

Le prix des fruits frais baisse fortement en glissement annuel (-20,1 %). En effet, les abricots, les cerises et les pêches affluent sur les étals : leurs productions sont nettement supérieures à l'année dernière, marquée par des conditions climatiques défavorables.

Le prix des légumes diminue en glissement annuel (-10,3 %). Du côté de l'offre, les concombres, les courgettes et les melons sont plus abondants que l'année dernière à la même période où de mauvaises conditions climatiques avaient engendré des baisses de rendements. Du côté de la demande, les consommateurs apprécient la tomate en raison d'une météo plutôt estivale ; ainsi son prix augmente.

En données corrigées des variations saisonnières, le prix des animaux baisse en juin (-2,2 %), dont celui du porc. En effet, l'embargo russe sur le porc européen limite les débouchés à l'exportation. Le prix des bovins décroît de près de 8 % sur un an, en raison d'une consommation qui s'érode.