Depuis le début du mois d’octobre, les attaques de loups sur le canton d’Aumont-Aubrac, en Lozère, redoublent. Le 1er octobre, un éleveur a perdu 2 brebis. Le 5, les prédateurs ont tué 12 autres brebis chez un voisin qui a perdu de nouveau trois brebis dans la nuit du 6 au 7 octobre 2019.

« La dernière attaque s’est déroulée à 20 mètres seulement des bâtiments de l’exploitation, souligne Vincent Bonnet, président de JA, qui était présent lors du constat réalisé par l’ONCFS, Office national de la chasse et de la faune sauvage. L’un des animaux mort avait la trachée broyée. Sur un autre, on dénombrait plus de 25 impacts de crocs. »

Des troupeaux vont rentrer précocement

Les agriculteurs de la zone sont excédés. Ils vont devoir rentrer les animaux dans les bergeries alors que les stocks fourragers dans les granges sont déjà bien entamés à cause de la sécheresse. Les troupeaux ovins risquent de ne pas profiter longtemps de la pousse automnale.

« Les troupeaux de bovins avec des veaux se retrouveront en première ligne face aux prédateurs », craint Vincent Bonnet. Les éleveurs sont désemparés et la détresse est grande. « Nous allons demander la brigade loups pour protéger les troupeaux », indique-t-il.

M.-F. M.