Pour Yves Derbez, le président d'Eleveurs et Montagnes, la saison de pâturage commence très mal. La sortie du nouveau plan national loup tarde. « Les préfets n'ont toujours pas d'instructions », s'indigne-t-il. Pendant ce temps, le prédateur continue d'attaquer. « Les constats sur les troupeaux sont encore plus importants que les années passées, se désole-t-il, surtout dans le Var et les Alpes-Maritimes. »

Le 10 mai par exemple, le responsable relate une attaque sur le quartier de Léouve à La Croix-sur-Roudoule, dans les Alpes-Maritimes. Sept agneaux et une brebis ont été tués ; dix-neuf agneaux sont blessés et treize autres manquent à l'appel sur les 495 têtes de la troupe de Claude Jourdan. C'est le cinquième assaut du prédateur sur ce troupeau depuis le mois de janvier.

Plus inquiétant encore, selon l'association, une attaque s'est déroulée à Gourdon sur un troupeau placé pourtant sous haute surveillance. Les loups n'ont réussi qu'à tuer deux brebis, mais l'éleveur bénéficiait d'une autorisation de tir de défense et se trouvait posté devant le troupeau avec une arme à canon rayé. Deux louvetiers étaient par ailleurs en place pour un tir de prélèvement.

« C'est à se demander si le nouveau plan loup n'est pas d'ores et déjà totalement déjà dépassé, tant la situation s'aggrave », insiste Yves Derbez.

Marie-France Malterre