Les acteurs de la filière de la nutrition animale de la Bretagne dénoncent le blocage des ports de commerce bretons, indiquent-ils lundi soir dans un communiqué. Unis au sein d'un collectif, ils présenteront jeudi leur plan d'action.

« La filière de l'alimentation animale bretonne importe chaque année plus de 4 millions de tonnes de matières premières pour alimenter les élevages du grand Ouest, explique le communiqué. Céréales, huiles, graines, tourteaux transitent chaque jour par les ports de Brest, Lorient, Saint-Nazaire et Saint-Malo. Le blocage des ports menace aujourd'hui l'activité de 120.000 éleveurs et salariés de la filière agroalimentaire en Bretagne. »