Le Copa-Cogeca a accueilli très favorablement lundi la décision des ministres de l'Agriculture de l'UE d'ouvrir l'aide au stockage privé de la viande de porc. Elle doit, selon l'organisation, aider les producteurs à faire face à la situation catastrophique de la filière porcine en Europe.

Selon le secrétaire général du Copa-Cogeca, Pekka Pesonen, actuellement le cours du marché du porc est 10 % au-dessous des niveaux de 2009, ce qui n'est pas assez pour couvrir les coûts de production, avec en conséquence des pertes de 25 euros par porc pour les producteurs.

« Les dernières prévisions de la Commission européenne montrent que la situation catastrophique ne s'améliorera pas dans les mois à venir », insiste le secrétaire général du Copa-Cogeca. Selon lui, cette décision « devrait aider à rééquilibrer la situation du marché ».

Il précise cependant que « les restitutions aux exportations de viande de porc de l'UE devront aussi être activées une fois que la viande stockée aura été remise sur le marché, afin d'empêcher les prix de baisser un peu plus ».

Dénonçant les distorsions de concurrence qui désavantagent les producteurs européens par rapport à leurs homologues des pays tiers, P. Personen s'est réjoui de la décision de la Commission de fonder un groupe consultatif étendu au niveau européen pour les intervenants de la filière et les décideurs.

« Si aucune action n'est prise, d'autres exploitations (porcines) de l'Union européenne vont mourir, et les consommateurs de l'Union européenne devront composer avec des importations qui ne satisfont pas à leurs exigences », a-t-il indiqué.