Les responsables de la section porcine des Jeunes Agriculteurs du Finistère se sont rendus au Marché du porc breton (MPB) le 16 février dernier «pour exprimer leur mécontentement et avoir des réponses aux interrogations sur le déphasage persistant, depuis le début de janvier, de la cotation MPB par rapport aux autres places européennes», expliquent-ils dans un communiqué.

Durant la rencontre, les abatteurs ont exprimé leurs difficultés par rapport à leurs concurrents (valorisation des déchets animaux, réglementation sociale…). «Les JA ont entendu les explications mais celles-ci ne sont pas nouvelles et ne peuvent pas justifier l'écart excessif avec les autres bassins de production», remarque cependant le syndicat. D'autant que les JA mettent en avant leurs propres difficultés économiques.

Le syndicat relève par ailleurs «une certaine efficacité de l'exportation en vif pour désengorger le marché (70.000 cochons depuis le 15 décembre), et fait le constat alarmant que la gestion régionale de l'offre «est toujours sujette à controverses».

E.C.