Le Comité régional porcin (CRP) de Bretagne a affirmé jeudi soir dans un communiqué, que « la hausse du cours du porc est impérative afin de permettre aux éleveurs d'atténuer des pertes importantes et insupportables dans le temps ».

Ces déclarations faisaient suite à celle des dirigeants du Marché du porc breton (MPB) intervenues en fin de matinée, s'inquiétant de « la situation préoccupante engendrée par la hausse des coûts de production ».

Le CRP estime que la hausse du prix de l'aliment aura un impact de 8 à 10 centimes d'euro par kilo de carcasse sur le coût de revient. Ce dernier dépasserait ainsi le 1,50 €/kg alors que le cours du porc, plus-value comprise, était de 1,38 €/kg jeudi.

« La prise de conscience des abattoirs de ce phénomène est une chose, atténuer les effets négatifs par une compensation du prix du porc en est une autre », souligne le CRP. « Les producteurs ne peuvent eux seuls supporter intégralement l'augmentation de ces charges », insistent les dirigeants du MPB.

Et le CRP d'insister qu'il ne voit pas d'autres solutions que la répercussion de la hausse des coûts sur les prix de vente de la carcasse, des pièces et des produits élaborés. « Les relevés de prix grande distribution démontrent que la différence du prix du porc août 2006/août 2007 de l'ordre de 20 cents au kg inférieur en 2007 n'a pas entraîné de baisse des prix consommateur, argumente-t-il. Il est donc possible de mieux rémunérer les éleveurs (comme l'an passé) sans pénaliser le consommateur. »

Consultez égalementle cours du porc

E.R.