« Malgré un prix de base au cadran à 1,461 €/kg de carcasse, les trésoreries des éleveurs de porcs ne cessent de se dégrader. Avec un prix d'aliment qui s'élève à 280 €/t, l'équilibre entre charges et prix de vente est loin d'être atteint pour un grand nombre d'éleveurs », s'inquiète la FRSEA Bretagne mercredi dans un communiqué alors que le prix des céréales a nettement progressé ces dernières semaines.

« Après six années de crise pour la filière porcine, au moment de la réalisation obligatoire de lourds investissements pour la mise aux normes en matière de bien-être des truies gestantes, une telle conjoncture ne permet à aucun éleveur de porcs breton de se projeter sereinement dans l'avenir », ajoute le communiqué.

La FRSEA Bretagne « craint donc le pire pour la filière porcine bretonne qui risque de subir des pertes irrémédiables dans les semaines à venir, préjudiciables pour toute la filière et l'économie régionale ».

Le syndicat demande « à chaque groupement de travailler de façon collective pour éviter la disparition de la production porcine en Bretagne ».

Lire également: