Dans un communiqué de presse conjoint diffusé mardi, la Fédération nationale porcine (FNP) et Jeunes Agriculteurs (JA) déclarent attendre « des pouvoirs publics [...] que tout soit fait pour accompagner une restructuration devenue urgente, pour faciliter la modernisation des élevages sur le plan réglementaire et pour assurer le renouvellement des générations ».

Cette déclaration intervient une semaine avant la table-ronde sur la filière organisée, le 30 octobre 2012, par le ministère de l'Agriculture. Et alors que les cours du porc reculent depuis le début d'octobre 2012.

La FNP et JA soulignent que les « gros efforts [des éleveurs, NDLR] pour continuer à assurer la productivité de leurs élevages et se conformer aux mises aux normes » sont « mis à mal par l'aval de la filière en mal de compétitivité ! »

La FNP et JA dénoncent notamment « l'absence de restructuration dans l'abattage, l'incapacité à répercuter les hausses des coûts de production en raison de l'inorganisation des structures leaders, ou encore la non-valorisation du label VPF par les GMS (1) à hauteur du soutien apporté par la communication interprofessionnelle. »

_____

(1) GMS : grandes et moyennes surfaces.

E.R.