La direction de la société d'abattage de porcs Gad SAS a présenté aux syndicats, vendredi à Rennes en comité central d'entreprise (CCE) extraordinaire, un projet de plan de continuation qui prévoit environ 930 suppressions d'emploi, dont près de 800 emplois à l'abattoir de Lampaul-Guimiliau (Finistère), a-t-on appris de sources syndicales.

Le projet de plan de continuation, qui doit être présenté cet été devant un tribunal de commerce, comprend toutefois des possibilités de reclassement pour plus de 700 salariés, selon les mêmes sources, dont 343 au second abattoir de Gad SAS à Josselin (Morbihan), qui resterait en activité, selon des sources concordantes.