De la viande de porc non étiquetée VPF (viande de porc française) a été accrochée, dans la nuit de mercredi à jeudi 16 mai 2013, sur les grilles de la préfecture du Finistère, à Quimper, par une centaine d'agriculteurs, a-t-on appris auprès de la police.

Ces agriculteurs, qui participaient à la mobilisation nationale pour une revalorisation des prix du porc et la promotion de la viande française, avaient auparavant « intercepté un camion espagnol avec des denrées non tracées et ils les ont apportées devant la préfecture où ils ont été reçus en délégation », a-t-on indiqué de même source.

L'action des agriculteurs a débuté vers 22h00 et pris fin vers peu après minuit, selon la même source, qui a précisé qu'elle s'était déroulée dans le calme et qu'aucune interpellation n'avait eu lieu. « Ils ont accroché de la viande aux grilles du jardin et vidé une partie des caissettes devant les portes de la préfecture », selon la police.

Des éleveurs de porcs avaient déjà intercepté, le lundi 13 mai dans la soirée, des camions frigorifiques pour contrôler l'origine de la viande transportée, dans la Mayenne et les Côtes-d'Armor.

La filière porcine est particulièrement frappée par la hausse des coûts de production due à la flambée des cours de l'alimentation animale. Récemment, l'entreprise agroalimentaire spécialisée dans le porc, Gad SAS, a déposé son bilan.