Avril et Tönnies, poids lourd allemand du secteur de l’abattage/découpe et de la transformation de viande, annoncent dans un communiqué de presse commun qu’ils investiront 5 millions d’euros dans leur projet de coentreprise baptisée « L’Atelier des viandes de France ». Ce projet avait fait l’objet d’une première annonce en octobre dernier. Il s’agit d’un outil de découpe et de fabrication de produits transformés à base de viande porcine française fournie par Abera, filiale d’Avril.

Cet outil sera implanté à Vire dans le Calvados et comptera 30 salariés. Il sera opérationnel le 1er avril 2016. L’objectif : « reconquérir des marchés faisant appel à l’import et […] proposer aux consommateurs une offre répondant à leurs attentes », détaillent Avril et Tönnies dans leur communiqué de presse. Les gammes visées sont celles des « produits élaborés en vente sous forme de barquettes dans les rayons frais des Grandes et Moyennes Surfaces (GMS) de l’Hexagone ».

Les produits s’inscriront dans la démarche de qualité filière « 5F »

Avril et Tönnies estiment que d’ici la fin de l’année 2016, leur coentreprise pourrait employer 60 personnes. « Les produits s’inscriront dans la démarche de qualité filière « 5F » portée par Avril, laquelle garantit l’utilisation de porcs nés, élevés, abattus, découpés et élaborés en France. De son côté, Tönnies apportera son expertise sur le segment des produits élaborés, et renforcera son offre de produits porcins frais et élaborés en GMS à destination du marché français. »

La finalisation du projet reste soumise à l’obtention de l’autorisation des autorités de la concurrence.