Selon les estimations qu’il a publiées le 9 août 2019, au 1er août, le ministère de l’Agriculture estime que la production française de pommes pourrait augmenter de 5 % en 2019 par rapport à 2018. Toutefois, « la canicule et la sécheresse ralentissent la prise de calibre des fruits, notamment en Gala », tempère toutefois le ministère.

© © Agreste

« Dans la plupart des régions, le potentiel de production initial serait élevé, notamment en Golden et Gala, hormis dans la région Centre et dans les vallées alpines », décrit le ministère. En Paca, la canicule et le déficit hydrique des sols ont plombé le grossissement des fruits. Dans les Pays de la Loire, en Aquitaine, dans le Limousin, dans le Centre Val de Loire, et en Vallée du Rhône, la prise de calibre accuse un retard à cause du déficit hydrique ou de la canicule. Le gel avait déjà occasionné des pertes dans le Centre Val de Loire, les vallées alpines, dans l’Aude et l’Hérault.

R.H.