Le NEPG (North-Western European Potato Growers), qui regroupe les producteurs de pommes de terre de l'Allemagne, de la Belgique, de la France, de la Grande-Bretagne et des Pays-Bas, estime mardi dans un communiqué que la récolte de pommes de terre serait en baisse d'environ 17 % par rapport à 2011.

Celle-ci est estimée pour le moment à 22,292 millions de tonnes, soit une diminution de 10 % par rapport à la précédente campagne.

Au 22 novembre, il restait plus de 13.000 ha à récolter en Grande-Bretagne, et entre 5.000 et 8.000 ha à récolter en Belgique, notamment dans l'ouest du pays, et sur la bordure maritime nord de la France.

L'Allemagne a cette année des rendements tout à fait normaux et une bonne récolte, alors qu'en Angleterre, la baisse serait de 25 % par rapport à l'année dernière. Cela s'expliquerait par une baisse de 5 % des surfaces, mais aussi par des rendements faibles (37,4 t/ha). En cause, des plantations tardives et de conditions de récoltes très humides.