Le manufacturier indien a fabriqué son premier pneu agraire radial en 2004. Créée en 1988, l'entreprise fournissait auparavant des pneus pour le jardinage et le terrassement. En 2004, elle employait 2.550 personnes, produisait 22.800 tonnes de pneus dans deux usines et réalisait 80 millions de dollars de chiffre d'affaires.

En 2013, l'effectif était de 7.000 salariés. Les cinq usines ont fabriqué 165.000 tonnes de pneus, pour un chiffre d'affaires de 780 millions de dollars. En 2014, BKT projette de porter le total de ses ventes à 950 millions de dollars, dont 65 % en agricole, 14 % en industrie et construction, 13 % en diverses applications hors route, et 8 % en « autres ».

La marque revendique aujourd'hui une part de marché de 6 % sur le marché mondial du pneu hors route, dans les segments des machines et équipements pour l'agriculture, du terrassement, les secteurs minier, industriel, portuaire, le jardinage et les petits engins tout-terrain.

Son offre en pneus agricoles compte environ 2.100 produits pour les tracteurs, les automoteurs et les différents matériels tractés. Toujours en agricole, 20 % de la production de BKT va en première monte chez les constructeurs et 80 % en remplacement.

400 tonnes de pneus par jour

L'entreprise vient de mettre en production une nouvelle usine, à Bhuj, dans le nord-ouest de l'Inde. Le site s'étale sur 120 hectares et sort actuellement 75 tonnes de pneus par jour. Il sera à plein régime à la fin de 2014 et produira alors 400 tonnes par jour, soit quelque 120.000 tonnes par an.

BKT présente Bhuj comme un exemple de « manufacture sociale ». A côté de l'usine, la famille qui détient BKT a fait bâtir un campus capable d'abriter cinq cents familles, avec écoles, commerces, centre de secours, installations sportives, hôpital.L'entreprise revendique aussi une étiquette « verte ».

Outre sa certification ISO 9001 pour la qualité, elle est ISO 14001 pour l'environnement et toute la production est conforme à la directive « Reach ». BKT indique que 60 % de ses besoins en énergie sont d'origine renouvelable, notamment grâce à son parc éolien.

Rémy Serai