Alors qu’en 2018, plus de 53 000 tonnes de films plastiques usagés seront collectées, 10 000 tonnes, les plus souillées, seront envoyées dans une installation de stockage de déchets non dangereux. L’autre partie sera stockée, dans l’attente de capacités disponibles chez les recycleurs. Et c’est ce qui inquiète la filière des plastiques en agriculture. En 2016, 98 % des films agricoles étaient...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
13%

Vous avez parcouru 13% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !