Les maires de l’Union pour la sauvegarde des activités pastorales et rurales s’inquiètent de plus en plus à propos du prochain plan loup 2018-2023. Ils souhaitaient un entretien avec les ministres de la Transition écologique et le ministre de l’Agriculture. Ils n’ont toujours pas obtenu de réponses.

« Les documents qui régissent le loup doivent évoluer rapidement, insistent les maires dans un communiqué de presse. Nous sommes pour le maintien du pastoralisme et de l’élevage, piliers économiques et environnementaux, sociaux indispensables à l’équilibre des territoires et de la France. »

Face à ce constat, les maires préparent une réunion nationale avec l’ensemble des acteurs du territoire. Celle-ci aura lieu en octobre. Elle réunira « des partenaires de terrain, des pastoralistes, l’ensemble des syndicats agricoles, souligne Pierre-Yves Bonnivard, président de l’Usapr. Nous aurons à cœur de construire un plan loup que nous porterons ensemble vers les ministères. »

M.-F. M.