« Il y a une vraie satisfaction concernant la baisse des ventes de substances cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques de 87 % sur la période 2008-2010 », a noté Bruno Le Maire lors du troisième comité d'orientation du plan Ecophyto 2018, réuni mercredi à Paris (une baisse due surtout au retrait des préparations les plus préoccupantes, NDLR).

En revanche, si les quantités de substances vendues ont diminué de 5 % en 2010, le Nodu (nombre de doses unités) pour les usages agricoles et non agricoles hors traitement de semences est en hausse de 2,6 % entre 2008 et 2010, essentiellement due aux herbicides. « Je ne suis pas satisfait de ce résultat, a lâché le ministre de l'Agriculture. Il faut mettre la pression nécessaire pour que les résultats progressent. L'effort ne doit pas porter seulement sur les agriculteurs mais doit être collectif. Tout le monde doit s'y mettre. »

Concernant le Nodu des traitements de semences, calculé pour la première fois, il diminue en 2010 (-9 % par rapport à 2009), après une forte augmentation en 2009, due aux fongicides. Quant aux produits de biocontrôle, leur recours augmente de plus de 65 % sur la période 2008-2010.

Ces chiffres sont néanmoins à relativiser, l'effet climat étant important. Seule une variation sur plusieurs années permettra de lisser ce biais.

Les participants à ce comité devaient ensuite acter la création d'un neuvième axe du plan Ecophyto sur la santé des applicateurs. Un plan dont le coût sur trois ans s'élève à 270 millions d'euros.

Autre nouveauté : le lancement d'une campagne de sensibilisation dans La France Agricole, La Vigne et 57 journaux de la presse quotidienne régionale du 27 octobre au 16 décembre 2011, pour un coût total de 877.000 euros. Trois affiches (avec des photos de maïs, de vigne et de pommiers) abordent les thèmes de la formation avec le Certiphyto, de l'adhésion aux réseaux de fermes Dephy et des bulletins de santé du végétal. Des dépliants seront également diffusés.

Visionnezla vidéo.

A télécharger :

Lire également :

Les trois visuels de la campagne

 

F.M.