Gagner de la flexibilité pour proposer la customisation des tracteurs, relocaliser la peinture de pièces telles que les masses avant pour en améliorer la qualité, augmenter la capacité de production de 30 % d’ici à 2025 et créer une école de formation sur le site de production des tracteurs verts : Claas Tractor poursuit ses investissements sur son usine référente du Mans. « Claas Tractor a répondu à l’appel à projet de la filière automobile dans le cadre du plan France Relance », explique le préfet de la Sarthe, Patrick Dallennes, à l’occasion de sa visite de l’entreprise le 23 février 2021.

Un outil de réalité virtuelle

Le montant total de l’investissement va atteindre 4,2 millions d’euros d’ici à 2022, dont 800 000 € de subventions attribués dans le cadre de France Relance à la mi-février. L’usine, reprise à Renault Tracteurs en 2003, a déjà investi 40 millions d’euros depuis 2018 pour revoir complètement sa ligne de montage et moderniser le site, sans oublier la mise en place de son outil de réalité virtuelle Delmia DS tool, développé par Dassault System. L’entreprise peut ainsi faire travailler ses équipes réparties entre le centre de R&D de Vélizy, le centre d’essais et de validation de Trangé et l’usine du Mans.

Une nouvelle cabine dans les tuyaux

L’aide de l’État va lui permettre d’accélérer la mise en œuvre des investissements et de passer de 10 000 à 13 000 tracteurs par an (de 75 à 460 chevaux). Outre l’adaptation de la chaîne de peinture et la modernisation de la ligne « cabine » pour intégrer une nouvelle offre, le site va accueillir la Claas Academy destinée à former ses distributeurs du monde entier dès octobre 2022.

« Nous sommes passés de 30 % d’exportation en 2003 à 75 % de ventes internationales cette année et les gammes de tracteurs produites au Mans ont beaucoup évolué avec une grande diversité, du plus petit de 75 ch au plus gros qui part aux USA », rappelle Étienne Bourasseau, directeur du site manceau depuis 2019.

Yanne Boloh