Le gouvernement a souhaité rendre plus attractive l’épargne retraite, qui représente 230 milliards d’euros d’encours, contre 1 700 milliards d’euros pour l’assurance vie. Le but : favoriser des placements sur le long terme, grâce à une fiscalité harmonisée et à plus de flexibilité pour utiliser les sommes placées et la manière de les percevoir. Des nouveaux produits de placement s’ouvrent à la commercialisation ce 1er octobre 2019.

Plan d’épargne individuel

Un plan d’épargne retraite (PER) individuel est créé. Il est ouvert à toute personne ayant ou non une activité professionnelle et qui souhaite renforcer ses droits à la retraite. Ce plan peut prendre la forme d’un contrat d’assurance ou d’un compte titres. Ce PER individuel remplacera les actuels PERP (plan d’épargne retraite populaire) et Madelin.

Plan d’épargne collectif

Deux produits d’épargne collectifs sont créés. Les entreprises vont ainsi pouvoir mettre en place dès le 1er octobre un Pereco (plan d’entreprise collectif). Il s’agit d’un produit ouvert à tous les salariés, qui feront le choix d’y adhérer ou non.

Sur le modèle de ce qui existait jusqu’à présent sous la forme d’une épargne réservée à une certaine catégorie de salariés (souvent les cadres et dirigeants), les entreprises pourront mettre en place un Pero (plan d’épargne retraite obligatoire).

Fiscalité

La réforme de l’épargne retraite voulue par le gouvernement harmonise la fiscalité de ces placements. Tous les versements seront déductibles de l’assiette de l’impôt sur le revenu. La fiscalisation aura lieu au moment du déblocage des sommes placées. Les sommes issues de l’épargne salariale resteront exonérées à l’entrée et à la sortie du dispositif.

Débloquer son épargne

Les sommes placées sur les plans d’épargne collectifs pourront être plus facilement débloquées. Mariage, Pacs, divorce, naissance, adoption, invalidité de l’épargnant, de son conjoint ou de son enfant, acquisition ou agrandissement de la résidence principale, surendettement, rupture du contrat de travail sont autant de motifs qui pourront être invoqués pour toucher son épargne.

Au moment du départ à la retraite, l’épargnant pourra choisir de toucher les sommes placées, sous la forme de rente ou de capital.

Et pour les plans d’épargne retraite qui existent déjà ?

Les personnes qui disposent déjà d’un plan d’épargne retraite, sous la forme d’un Madelin agricole ou d’un Perco par exemple, pourront transférer leur épargne sur ces nouveaux produits de placement.

Le gouvernement souhaite que l’épargne retraite devienne plus populaire que l’assurance vie. Ainsi, jusqu’au 31 décembre 2022, les épargnants disposant d’un contrat d’assurance vie de plus de huit ans bénéficieront d’un avantage fiscal en transférant leur épargne vers un PER.

Bertille Quantinet