Dans une lettre ouverte au MDRGF (Mouvement pour le droit et le respect des générations futures), la Coordination rurale s'étonne que l'ONG utilise le terme «contaminé» pour des échantillons de raisins de table dont 95,2% des échantillons se situent en dessous des limites maximales de résidus, ne présentant ainsi aucun risque pour la santé humaine.

Le syndicat agricole est également «très surpris» que le MDRGF s'insurge du fait que 99,2% des raisins contiennent des résidus de produits phytosanitaires, «puisque les raisins testés sont issus de la culture en mode conventionnel caractérisée par l'utilisation de produits phytosanitaires».

La Coordination rurale ne peut accepter que 2,4% des échantillons n'étaient pas conformes et avaient été traités avec des matières actives non homologuées. Mais «faut-il décrier toute une profession simplement parce que quelques-uns ne sont pas sérieux», s'interroge-t-elle, avant de mettre en avant les «énormes efforts» accomplis par la profession ces dernières années.

Lire l'article:

M.L.B.