Le 1er septembre 2019, cela faisait un an que le décret prévoyant « l’interdiction générale et absolue » de l’utilisation de produits à base de néonicotinoïdes est entré en vigueur en France. Cette décision, d’une ampleur inédite, avait été prise à la suite d’un débat au cours du vote de la loi sur la biodiversité en 2016.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
38%

Vous avez parcouru 38% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !