« Protéger les intérêts financiers des importateurs, des centrales d’achat, des affairistes de tous poils, contre la santé des consommateurs français et l’avenir des agriculteurs français ne peut plus durer ; l’État français doit prendre ses responsabilités » explique un communiqué de presse du Modef paru ce mardi.

Contre les importations « dangereu[ses et ] déloyale[s] »

Le syndicat clame son ras-le-bol contre les produits alimentaires importés qui contiennent des produits phytosanitaires interdits en France, qui subissent des contrôles « complètement insuffisants », qui sont « dangereux pour la santé des Français et qui tue[nt] économiquement les producteurs français qui ne peuvent pas résister à la concurrence déloyale ».

Elle demande donc à ce que l’importation de « biens alimentaires qui ne respectent pas la législation française » soit interdite « rapidement ».

Pour la transparence des moyens de production

En outre, le Modef appelle « la France » à réaliser une « enquête internationale sur l’utilisation des produits phytosanitaires avec une classification précise par pays », afin de savoir avec quoi les produits importés sont traités et pour « en informer les consommateurs français pour que chacun puisse acheter ce qu’il va manger en toute connaissance de cause ».

A. Cas.