Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

15 ans de surveillance rendus publics

réservé aux abonnés

Phytos dans l’air - 15 ans de surveillance rendus publics
Photo d’illustration. © A.CassigneulA.Cassigneul

Les données recueillies via les plans régionaux de surveillance des pesticides dans l’air ont été rendues publiques le 18 décembre par Atmo France.

PhytAtmo, la base de données recensant actuellement 15 années de mesures de pesticides (fongicides, herbicides, insecticides) dans l’air a été rendue publique ce 18 décembre 2019 par Atmo France (1). Les résultats de 6 837 prélèvements effectués sur 176 sites entre 2002 et 2017 (321 substances actives recherchées) sont ainsi rendus disponibles.

Au niveau national, Atmo France met en évidence une « récurrence relative » à la présence des substances actives suivantes : pendiméthaline, triallate, s-métolachlore, prosulfocarbe, diméthénamide (-p) (herbicides) ; lindane et chlorpyriphos-éthyl (insecticides) ; chlorothalonil, folpel, cymoxanil (fongicides).

Variabilité spatiale et temporelle

Elle souligne également une « forte variabilité spatiale des concentrations » (avec des agglomérations globalement moins exposées). Les mesures varient aussi fortement au cours des saisons. « La période fin du printemps-été présente des concentrations plus élevées sur les zones viticoles (fongicides) alors que sur les zones de grandes cultures (herbicides) les concentrations sont plus importantes en période automnale », note la fédération d’associations.

Par ailleurs, Atmo France recommande d’intégrer ces données comme indicateur de suivi de réduction de l’usage des pesticides.

Le 25 juin 2019 était lancée la première campagne exploratoire nationale de mesure de résidus de pesticides dans l’air.

Voir aussi : Les phytos, dans l’air du temps

H. Parisot

(1) La fédération Atmo France regroupe les associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (Aasqa), qui réalisent les suivis en région.

À savoir

Comment les pesticides peuvent-ils se retrouver dans l’air ?

Les pesticides peuvent se retrouver dans l’air par dérivation au cours d’un traitement, par volatilisation après un traitement ou par érosion éolienne. Cette dernière voie consiste en la remise en suspension de particules de sol où des substances actives peuvent être fixées.

Pour l’heure, il n’existe pas de valeur sanitaire sur l’exposition aux pesticides dans l’air ambiant, ni de seuils réglementaires.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités


Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !