Faisant suite à l'intention du ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, d'interdire l'autorisation de mise sur le marché du traitement insecticide Cruiser OSR sur colza, Gérard Tubéry, président de la Fop (Fédération des producteurs d'oléagineux et de protéagineux), s'est étonné, vendredi dans un communiqué, de la décision du ministre « qui me semble disproportionnée par rapport aux conclusions contenues dans le rapport de l'Anses ».

« La Fop rappelle qu'elle est évidemment sensible à la protection de l'environnement et à la sécurité alimentaire [...] et accorde une importance toute particulière à la protection des abeilles, qui jouent un rôle indiscutable dans la pollinisation des plantes et constituent un indicateur de la richesse de la biodiversité. » Mais le syndicat estime également nécessaire « que les producteurs disposent de moyens de protection des cultures efficaces, qui leur permettent d'avoir les mêmes solutions que leurs homologues européens ».

« Le retrait unilatéral d'une molécule doit aussi s'apprécier dans un contexte de concurrence intra-européenne et ceci, d'autant plus que l'agriculture est un atout majeur pour la croissance et la reprise économique dans notre pays », a rappelé Gérard Tubéry.

La Fop « prend acte du fait que le ministre demande, tant aux firmes qu'à la Commission européenne, que des réponses et des précisions complémentaires soient apportées aux différentes questions que pose l'utilisation de ce produit avant d'arrêter définitivement sa position ».

Lire également :

I.E.