La filière du photovoltaïque connaît un fort développement partout à travers le monde. En France, sa vitesse de croissance est repartie à la hausse en 2019. Si l’année 2020 devrait confirmer cette tendance en termes de nombre de projets, elle pourrait connaître un important ralentissement du raccordement d’installations. En cause : l’épidémie de coronavirus qui touche la Chine en ce début d’année.

Des usines à l’arrêt

C’est dans l’empire du Milieu que sont produits environ 80 % des modules photovoltaïques (les 20 % restants étant majoritairement produits en Amérique du Nord et en Corée du Sud). Or, l’épidémie qui défraie la chronique ces dernières semaines impacte sévèrement l’économie du pays.

D’importantes consignes limitant ou interdisant les déplacements sont en vigueur dans plusieurs régions du pays et les usines sont parfois totalement à l’arrêt. Les importations de modules photovoltaïques commencent dès à présent à prendre du retard. Si l’épidémie dure, les conséquences pourraient s’avérer lourdes pour de nombreux projets.

Gildas Baron