Près de 70 % des Français ont acheté des produits bio pendant le confinement, dont 8 % pour la première fois, d’après un sondage réalisé pour l’Agence bio (1), qui note une progression plus forte dans les catégories socioprofessionnelles les plus modestes (11 % de nouveaux acheteurs).

La grande distribution se taille la part du lion

La grande distribution se taille encore la part du lion, que ce soit dans les magasins physiques ou via les drives. Toutefois, la vente directe est en progression (22 % des acheteurs). Cette dernière rencontre davantage de succès en milieu rural, où 37 % des acheteurs privilégient les circuits courts.

Des consommateurs engagés (au moins en paroles)

L’Agence bio parle d’une « réelle prise de conscience chez les 50-64 ans, habituellement attachés à leurs habitudes de consommation ». Plus de la moitié des consommateurs de cette tranche d’âge (54 %) affirment avoir acheté bio « pour soutenir les producteurs français de bio ».

Plus de neuf acheteurs sur dix envisagent de continuer à favoriser les produits bio après le confinement, se félicite aussi l’Agence bio. Les trois premières motivations citées restent la santé, la qualité des produits et le respect de l’environnement, mais plus de la moitié des répondants a également cité le soutien à l’économie locale.

B. Lafeuille

(1) Étude Spirit Insight réalisée pour l’Agence bio du 20 au 25 mai 2020 auprès d’un échantillon représentatif de la population française de 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus.