Le ministère de l'Agriculture a apporté, le 12 août dans un communiqué, des précisions sur le plan de soutien aux producteurs de pêches et nectarines annoncé la veille par la Commission européenne, dont les premières mesures « peuvent être mises en oeuvre dès aujourd'hui » :

- « Les organisations de producteurs pourront développer des actions de distribution gratuite dans une limite de 10 % des volumes de productions commercialisées (au lieu de 5 % habituellement). Les producteurs indépendants se verront exceptionnellement ouvrir cette possibilité par l'intermédiaire des organisations de producteurs (OP). »

- « Les organisations de producteurs peuvent dès à présent mettre en place des actions de communication de crise, au-delà de la limite budgétaire prévue par les textes communautaires (classiquement plafonnée à 30 % du programme opérationnel cofinancé par l'UE). »

« La mise en place de ces mesures avait été demandée par Stéphane Le Foll ainsi que par ses collègues ministres espagnole et italien afin de rééquilibrer le marché particulièrement perturbé depuis début juillet 2014. »

Le ministre français « salue les décisions qui ont été prises par le Commissaire européen à l'agriculture dans le cadre d'une procédure d'urgence qui doit permettre un rééquilibrage du marché dans les plus brefs délais », conclut le communiqué.