Le gouvernement a transmis au Conseil d'Etat ce jeudi 28 mars 2013 un projet de modification de la loi de modernisation de l'économie (LME), de sorte que soient mieux prises en compte les évolutions de coûts de production des agriculteurs, a annoncé le ministre de l'Agriculture au congrès de la FNSEA.

« Nous avons saisi aujourd'hui le Conseil d'Etat sur cette modification de la LME », a déclaré Stéphane Le Foll, venu conclure, jeudi à Troyes (Aube), le congrès du premier syndicat agricole dans un climat tendu. Cette modification devra permettre d'inclure, dans les contrats négociés entre producteurs, transformateurs et grande distribution, des « clauses de renégociation qui intègrent l'évolution, quand elle est constatée, des coûts de production », a-t-il détaillé.

Le projet de loi sera présenté en juin par le ministre délégué à la Consommation, Benoît Hamon, selon son homologue de l'Agriculture.

Les éleveurs sont confrontés à une hausse de leurs charges en raison des prix élevés des céréales qui renchérissent considérablement le coût de l'alimentation de leur bétail. Les producteurs de lait, notamment, auraient besoin que les industriels leur paient le litre de lait 3 centimes de plus, a demandé Xavier Beulin, président de la FNSEA.

Le syndicat a lancé un appel à manifester dans tous les départements pour la journée du 12 avril, sur le thème « Sauvons l'élevage français ». Après cette mobilisation dans les régions, un nouvel appel, national celui-là, est lancé pour organiser une grande journée de l'élevage le 23 juin à Paris, avec organisation de barbecues, défilé de bêtes et autres...