D'après un sondage réalisé par Eurobaromètre portant sur l'agriculture et la Pac publié jeudi, «les Européens approuvent résolument les récentes réformes», a souligné la Commission européenne dans un communiqué.

Selon les résultats de l'enquête «une écrasante majorité des Européens approuve le principe de conditionnalité» des aides. Plus de huit personnes sur dix sont favorables à ces mesures et estiment qu'elles sont justifiées.

Le découplage est également jugé positivement. «Ceux qui considèrent comme une évolution positive le fait d'accorder un soutien plus important au développement rural et d'octroyer des paiements directs aux agriculteurs plutôt que de subventionner leurs produits sont cinq fois plus nombreux (49%) que ceux qui pensent le contraire (11%). Le reste des personnes interrogées n'a pas répondu à cette question ou est resté neutre», commente Bruxelles.

Près de neuf personnes sur dix (88%) sont d'avis que l'agriculture et les zones rurales constituent des sujets essentiels pour l'avenir de l'Europe, selon le sondage d'Eurobaromètre. Près de six personnes sur dix (58%) estiment en outre que la part de la Pac dans le budget communautaire «devrait demeurer inchangée ou augmenter dans les années à venir, contre seulement 17% qui souhaiteraient la voir diminuer».

Selon le sondage, les priorités de la Pac doivent être de veiller à ce que les produits alimentaires mis sur le marché par les agriculteurs soient sains et sûrs (41% des personnes interrogées), veiller à ce que les agriculteurs (37%) et les consommateurs (35%) bénéficient d'un traitement équitable sur le marché, veiller au respect de l'environnement (33%) et du bien-être des animaux d'élevage (27%).