Le commissaire européen à l'Agriculture, Dacian Ciolos, a évoqué, vendredi, l'idée d'un fonds mutuel d'assurance des agriculteurs européens, qui pourrait être alimenté en partie par des fonds publics.

Dacian Ciolos, qui doit faire à l'automne des propositions sur l'avenir de la Pac au-delà de 2013, a indiqué réfléchir à cette piste, « une idée nouvelle suggérée par certains Etats membres ». Il s'exprimait à l'occasion du congrès de la fédération agricole allemande DBV, à Berlin.

La prise en charge par les pouvoirs publics d'une partie des primes d'assurance versées par les agriculteurs, pour se prémunir contre le risque de catastrophes naturelles par exemple, existe déjà dans certains Etats membres, a indiqué le commissaire européen.

Il s'agirait maintenant, dans le cadre européen, « d'essayer d'aller plus loin, avec des systèmes qui ne passent pas forcément par des assurances privées ».

Le commissaire a évoqué la piste d'un « fonds mutuel », alimenté en partie par des fonds publics, et qui permettrait « d'accumuler pendant les bonnes années, et de compter dessus pendant les années difficiles ».

Il a toutefois ajouté que les réflexions en étaient encore à un stade préliminaire sur cette question.